•  

     

    Du 1er au 6 avril 2024, 50 élèves du lycée Lambert ont participé à un voyage scolaire en Cornouailles, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, organisé par Mme Bassey et M. Haas (professeurs d’anglais), M. Le Port (professeur d’histoire-géographie) et Mme Duval-Weigel (professeure de lettres).

    Au programme : visite de Kents Cavern à Torquay et du Torquay Museum, visite de Tintagel, du Minack theater, de la Tate St Ives, visite guidée de Plymouth et du National Marine Aquarium.

    Outre la découverte de magnifiques paysages, ce voyage pédagogique interdisciplinaire a permis d’aborder de nombreux aspects culturels (Agatha Christie, la légende arthurienne), de découvrir de délicieuses spécialités culinaires (short bread, fudge, cornish pasty) et de s’exprimer en anglais à de nombreuses occasions (visite guidée, atelier d’écriture, échanges avec les familles-hôtesses).

    Un programme riche et varié qui a permis aux élèves de découvrir cette belle région du Royaume-Uni.

     

  • Le vendredi 17mai 2024, les classes de seconde 1 et de seconde 5 du lycée Lambert se sont rendues à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat et au Musée Unterlinden de Colmar. Une visite guidée à la Bibliothèque Humaniste leur a permis de découvrir la collection de Beatus Rhenanus ainsi que de nombreux imprimés. Au Musée Unterlinden, les élèves ont pu y admirer le retable d'Issenheim, chef d’œuvre de la Renaissance. D'autres œuvres ont été également présentées aux deux classes. Ces deux visites,organisées dans le cadre du programme d'histoire de la classe de seconde "Humanisme, Renaissance et réformes", ont permis aux élèves de saisir la place considérable de l'Alsace dans le brassage des idées nouvelles de la Renaissance.

  • Nous mettons ici en lumière quatre élèves de terminale, qui ont été récompensés lors des Olympiades Académiques de Biologie.

    Timothée, Shana, Zoé et Elora se sont distingués à Strasbourg par leur dévouement à la démarche scientifique et leur travail a porté ses fruits ! Ils ont remporté le premier prix académique, les propulsant au rang de finalistes nationaux ! Leur projet novateur et leur présentation éloquente ont impressionné le jury. En effet le petit groupe a présenté, sous la forme d’une vidéo de 5 min, l’influence des sons et de la musique sur le développement des végétaux, du macro au micro, de la Mimosa pudica aux Euglènes, à l’aide d’expériences bien menées, avec un soupçon d’esprit critique : leur vidéo sera très prochainement disponible sur le site dédié au concours : https://olympiadesdebiologie.fr/.

    Malgré leur défaite à la phase nationale du concours, Timothée, Shana, Zoé et Elora restent des exemples inspirants de persévérance : ils ont traversé la France afin de présenter leur projet à l’Ecole d’Ingénieur Purpan de Toulouse, face à tous les lauréats académiques : de métropole, d’outre-mer et des lycées Français à l’étranger.

    Ce projet a pu être réalisé avec de l’aide de Julie DEGEN (professeur de SVT référent), Martine SCHIRRER (laboratoire), Olivier Gallet (enseignant-chercheur), l’ensemble des professeurs de SVT et de Physique-Chimie, l’administration et la gestion du lycée, et bien sûr l’ensemble des organisateurs des Olympiades.

    Nous les félicitons pour leur projet et leurs prestations !

     

    Légende photo : Timothée BIGNUCOLO, Zoé SICOT, Julie DEGEN (professeur de SVT du lycée Lambert), Shana ULM, Elora VICHARD : posent devant l’entrée de l’école d’ingénieur Purpan à Toulouse, avec leur diplôme attestant de leur participation aux Olympiades nationales.

  • Le jeudi 28 mars 2024, dans la salle de réunion du Lycée Lambert, les élèves de l'option chinois et de la spécialité HLP ont eu l’opportunité de vivre une expérience inoubliable, à travers un projet interdisciplinaire intitulé « Le voyage de Marco Polo ».  Nous avons eu le plaisir d’accueillir une intervenante extérieure, Madame SHAO Louise Zhongqin, spécialisée en danses chinoises et divers instruments traditionnels, notamment en cithare chinoise.

    Revêtus de costumes traditionnels chinois, les lycéens venant de huit classes différentes se sont plongés dans l’époque de Marco Polo. Dans un décor inspiré de la Prairie Mongole avec ses yourtes, la musique de fond a tout de suite mis les élèves dans l’ambiance.  L’après-midi de découvertes a  commencé avec un petit spectacle proposé par l’intervenante, composé de démonstrations de cithare et de danses. Ensuite, à l’aide de leurs professeurs de français, Madame Kœberlé, et d’histoire-géographie, Monsieur Le Port, les jeunes  se sont aventurés sur les traces du grand explorateur d’Asie, puis ils se sont initiés à différentes danses chinoises des ethnies minoritaires ouïghour, mongole et tibétaine.

    L’événement s’est achevé avec une dégustation de thé au lait et de bonbons mongols dans une ambiance conviviale.

  •  

     

    Le 12 mars 2024, les élèves de la classe de seconde 1 ont eu le bonheur de rencontrer deux autrices du prix des lycéens Folio auquel ils participent cette année. Ce prix propose aux lycéens de participer à un jury pour voter pour leur roman préféré parmi une sélection de 6 titres publiés récemment. C'est donc dans un challenge de lecture et de partage que se sont lancés les élèves de Mme Megel.

    Isabelle Aupy, avec son roman L'homme qui n'aimait plus les chats, et Pascale Quiviger, autrice d'une saga Le royaume de Pierre d'angle dont le premier volume était soumis au jury des lycéens, ont présenté leurs livres et expliqué de façon très dynamique leurs processus de création. Elles ont aussi répondu au feu nourri de questions.

    Isabelle Aupy et Pascale Quiviger ont toutes les deux écrit un roman imaginaire. Dans l’homme qui n’aimait plus les chats, le gouvernement remplace les chats disparus sur une ile par des chiens et demande aux habitants de les appeler chats. Dans le 1er tome du Royaume de pierre d’angle, nous découvrons, après le naufrage d’un prince et de son équipage, un royaume qui cache une forêt surnaturelle. Isabelle Aupy explique que cette métaphore des chats permet de réfléchir aux différentes manières de résister devant une injustice.  PascaleQuiviger réfléchit dans son roman de fantasy à la manière de créer une société équitable.  Si elles écrivent de manières différentes, la première sur son téléphone dans les transports, la seconde chaque matin dans un cahier, toutes deux expliquent qu’être écrivain demande de suivre son inspiration puis de  travailler à la réécriture de son premier jet ; elles  incitent les jeunes à trouver eux aussi leur liberté intérieure.

    Les élèves nourris de ces réflexions vont pouvoir, dans les prochaines semaines, choisir et voter parmi les six titres sur le roman qu'ils auront préféré.

     

     

  • Le vendredi 12 janvier 2024, une quarantaine d’élèves de terminale du lycée Lambert ont assisté, avec leurs professeurs d’histoire, à la représentation du Journal d’Hélène Berr, un opéra de chambre composé par Bernard Foccroule à partir de passages du journal de la jeune femme.
    Hélène Berr était une étudiante juive,  passionnée de littérature et de musique. Dans son journal, écrit aux heures les plus sombres de l’occupation par les nazis (avril 1942 à février 1944), elle raconte son quotidien, ses émois amoureux mais aussi le port de l’étoile jaune et les rumeurs de plus en plus alarmantes venues de Drancy.  La jeune femme, dont l’existence fut anéantie par les camps de la mort, décrypte les mécanismes implacables de la Shoah, alors que son journal prend une coloration de plus en plus sombre.  
    La mezzo-soprano, Adèle Charvet, incarne Hélène Berr alternant monologue, récit et chant avec un accompagnement de piano et de cordes.
    Au moment où elle disparaît de scène après un dernier cri « Horror !, Horror !, Horror », les instrumentistes prennent le relais pour raconter avec une extrême pudeur les derniers instants,  d’Hélène de la déportation à la mort accompagné par les frappes de l’archet sur les cordes du violoncelle.

    Si la musique atonale, le passage de la parole au chant ont pu surprendre certains élèves, ils ont été touché par le témoignage poignant d’une jeune femme remarquablement restitué.